Accueil Découvrir Sites à visiter

Sites à visiter

PDF Imprimer Envoyer

Le Blanc, ville fleurie (2 fleurs), située au coeur du parc naturel régional de la Brenne, vous invite à découvrir son patrimoine culturel et historique à travers ses musées, ses églises et son château. Le moulin, le viaduc et l'arbre des métiers sont d'autres curiosités à ne pas manquer.

Le château Naillac



Le château Naillac, en ville haute, domine la Creuse de ses deux donjons depuis plus de 800 ans.

Remanié plusieurs fois au cours des siècles, il a pourtant conservé une salle seigneuriale ornée d’une cheminée romane entourée de deux baies à colonnettes, la charpente intérieure d’un hourd du XV ème siècle et les graffitis tracés par les prisonniers de la fin du XVIII ème.

Il a accueilli les écoliers blancois pendant plus d’un siècle avant de devenir en 1986 le siège de l’Ecomusée de la Brenne.

 

Les musées

L’écomusée de la Brenne

L'Ecomusée de la Brenne est incontournable pour qui veut appréhender ce territoire. L’exposition permanente, invite à un voyage à travers le temps en Brenne
Au fil des salles, nous découvrons les secrets de sa constitution géologique, l’origine des étangs grâce à une superbe carte interactive, la vie agricole, les faux-sauniers, le passé industriel avec la maquette animée des forges de Bélâbre, puis la porte de la prison franchie, ce sont les voix d’aujourd’hui qui nous interpellent et nous incitent à poursuivre les investigations.

Horaires d’ouverture du musée :

  • Fermé du 1er janvier au 27 mars 2013. Ouvert sur rendez-vous pour les groupes. Réouverture le jeudi 28 mars.
  • Du 28 mars au 30 avril et du 1er octobre au 31 décembre : tous les jours (sauf lundi) de 14 h 00 à 17 h 30.
  • Du 1er mai au 30 juin et du 1er au 30 septembre : tous les jours (sauf lundi) de 14 h 00 à 18 h 00.
  • Du 1er juillet au 31 août, tous les jours de 13 h 30 à 18 h 30.

Fermé les 11 novembre et 25 décembre 2013.


Tarifs 2013 :

  • Individuels : 3,80 €, "visa 36" : 2,90 €,
  • enfants (de 7 à 15 ans) : 1,90 €, gratuit enfant - de 7 ans
  • Groupes (dès 20 pers.) : 2,90 €, enfants : 1,90 €
  • Visite guidée : 40 €


Exposition temporaire :

  • Sculptures animalières en raku, de Maggy Anciaux de Faveaux, du 27 avril au 12 mai.
  • Les Monuments historiques du PNR de la Brenne, du 14 septembre au 20 octobre.
  • L'Indre à vol d'oiseau, photos de Jean-Michel Derei, en novembre et décembre.


Renseignements
: 02 54 37 25 20 / fax : 02 54 28 69 49


La maison des Amis du Blanc

La Maison des Amis du Blanc, musée d’arts et de traditions populaires, abrite dans une maison restaurée du XV ème siècle, une importante collection de souvenirs et d’objets de la vie quotidienne de la cité blancoise du XIX ème siècle et début XXème siècle.

Horaires d’ouverture du musée:

  • groupes (dès 10 pers.) : toute l’année sur réservation (avec préavis de 8 jours).
  • le 1er juin 2013 : découverte du patrimoine départemental, visite libre du musée à partir de 14 h 00.
  • du 1er juillet au 31 août 2013 : visite commentée du musée et exposition de photos "Lavoirs en Bas-Berry", du lundi au vendredi de 14 h 30 à 18 h 00.
  • le 1er septembre 2013 : fête traditionnelle des Bons Saints avec exposition d'art et d'artisanat, visite libre de la maison toute la journée.
  • le 15 septembre 2013 : Journée du Patrimoine, visite libre de 14 h à 18 h 30.

Tarifs 2013 : entrée gratuite

Renseignements : 02 54 37 25 20 / 02 54 37 05 13.

  
Le moulin

Ce site a joué un rôle important dans l'histoire de la ville dès le Moyen-Âge où fut installé un moulin à blé.
En 1828, le moulin est agrandi et converti en moulin à blutoir.
En 1838, s'y installe une filature de lin utilisant la force hydraulique combinée aux machines à vapeur pour entraîner les métiers à filer. En 1859, elle compte 400 ouvriers, mais ferme deux ans plus tard. Pendant vingt ans, cette industrie fit de la ville du Blanc la seconde ville industrielle de l'Indre.
Comme c'est le cas sur la plupart des sites industriels, d'autres entreprises essayent de s'installer (papeterie à chiffon et à paille, fabrique d'allumettes..) sans que l'on sache réellement si ces installations ont été effectives ou non.
Aujourd'hui, le moulin a été restauré et offre une nouvelle salle d'exposition et une salle de spectacle au premier étage.
    

Le viaduc

Viaduc du Blanc
C'est le plus imposant monument de la ville, édifié de 1885 à 1886, ce viaduc permettait aux convois ferroviaires en provenance de Poitiers et Montmorillon de franchir la rivière à 38 mètres de hauteur, par une voie unique empruntant ses 21 arches et ses 528 mètres de long. Il a fallu plus de 43 000 m3 de pierre pour le bâtir et il aura coûté quelque 2 210 000 Frcs de l'époque.
Aujourd'hui, la Voie Verte traverse ce monument emblématique de la ville du Blanc, permettant ainsi aux promeneurs et aux cyclistes de parcourir sans interruption plus de 50 kilomètres.

 

Les églises

  • Eglise St-Cyran en Ville-HauteL'église Saint-Cyran construite au XIIème siècle, abrita jusqu'en 1269 les reliques de Saint-Cyran, fondateur des abbayes de Longoret et Méobecq. Située dans la basse-cour du château, elle est déjà signalée en 1115 comme église paroissiale. Elle fut désafectée en 1793, puis servit de grange et enfin de salle de travaux pratique pour l'école du château. Restaurée en 1985, l'église Saint-Cyran est devenue une salle d'exposition. A l'intérieur, le mur ouest conserve les vestiges d'une fresque du XVème siècle représentant "Le dit des trois Morts et des trois Vifs", parabole sur la jeunesse et la mort. 
         
  • L'église Saint-Etienne fut d'abord la chapelle d'un couvent de Récollets (religieux réformés de l'ordre de Franciscains), fondé en 1619 et fermé à la Révolution. Cette chapelle devint église de la paroisse Saint-Etienne au tout début du XIXème siècle. Son mobilier intérieur mérite l'attention, en particulier la chaire ornée des médaillons des quatres évangélistes, du Bon Pasteur et des instruments de la passion, le retable présentant l'Assomption de la Vierge, ainsi que, dans le collatéral, un beau retable en chêne du XVIIème siècle. 
          
  • L'église Saint-Génitour qui est l'actuelle paroisse du Blanc, située en ville-basse, doit son origine à un prieuré dépendant de l'abbaye de Déols jusqu'à la Révolution. Elle a pour particularité d'avoir un trou dans le vantail gauche du portail rappelant l'épisode de la légende des Bons Saints, lorsque Génitour passa son doigt à travers la porte, entra dans la chapelle où il s'allongea marquant ainsi le lieu de sa sépulture.


L'arbre des métiers

Les Amis du Blanc ont réalisé en 1971, à l'occasion de la fête des Bons Saints, l'arbre des métiers installé au carrefour de la Grande rue et de la rue de la Poterne.
D'inspiration bavaroise, il rappelle la vie active d'un pays à travers les âges, en évoquant les métiers que l'on trouvait autrefois en Ville-Haute.
Du vendangeur au batelier en passant par le rémouleur, le sabotier ou le maréchal-ferrant, les personnages de l'arbre portent tous les costumes du XVème siècle et sont issus des dessins originaux d'un moine de l'abbaye de Fontgombault.

         

          

         

          

 

Rechercher

newsletter2

Carte interactive

Agenda des manifestations

nous-situer

billetterie

librairie

album2

Facebook

Office Tourisme du Blanc**
22 place de la libération
36300 LE BLANC.
tel : 02 54 37 05 13
fax : 02 54 37 31 93
info@www.tourisme-leblanc.fr